Un DPO pour 2018? CHICHE!

La date fatidique de la RGPD approchant (25 mai 2018), les entreprises recherchent activement leur Data Protection Officer ou DPO. Chez les DSI ou au sein des directions générales, on parle déjà de mouton à 5 pattes pour qualifier ce nouveau Responsable qui doit ajouter à ses compétences techniques (juridiques, organisationnelles et stratégiques), des softskills en matière d’écoute, d’organisation, de coordination et de communication.

L’Association des Data Protection Officers vient de publier un livre sur la fonction afin de lister les obligations et les impacts. Les cabinets RH et de recrutement en dressent le profil idéal : Selon Robert Half la capacité d’analyse  vient en tête (52% des répondants), suivie par le respect de la réglementation (45%) et les compétences en gestion de projet (35%). Les savoir-faire IT et orientés cybersécurité (20%) ne sont pas oubliés. Côté savoir-être, le futur DPO doit faire preuve de réflexion stratégique (37%), de capacités de communication (36%), d’esprit pratique (35%), mais aussi de créativité (26%).

Bref les entreprises hésitent encore entre un juriste spécialisé dans les NTIC, un spécialiste du traitement technique des données avec une connaissance approfondie des lois et règlements en vigueur, un gestionnaire de projet ou un analyste commercial bénéficiant d’une expérience en certification ISO. 4 profils et autant de parcours qui rendent l’identification et le recrutement difficiles, et surtout qui prendront du temps.

Et si cette perle rare se trouvait déjà parmi vos collaborateurs ? Qu’il avait échappé aux radars de détection de votre politique de hauts potentiels ? Et si le référentiel de compétences encore inédit le rendait absent de vos recherches ? C’est là où la promesse de 365Talents, « détectez l’indétectable, de façon dynamique » prend tout son sens !

La plateforme en effet détecte les compétences partout où elles s’expriment grâce à notre puissant moteur d’analyse sémantique. Pour trouver votre DPO, nous établissons avec vous une fiche de poste, la description idéale de votre DPO sur mesure. Ensuite la plateforme va révéler en fonction des compétences mais aussi (et surtout) en fonction des expériences et du parcours déclarés par les collaborateurs, tous les profils DPO-compatibles dont vous disposez  en interne ! « Tous les éléments sont dans la boite », pour peu que nous ayons déployé avec vous la plateforme bien-sûr !

Notre plateforme en Machine Learning permet d’analyser la fiche de poste, et la faire évoluer pour extraire les composantes essentielles à rechercher.Comme les collaborateurs ont en général joué le jeu (les taux d’engagement chez nos clients dépassent les 75%), que la plateforme les a sollicité régulièrement pour affiner et compléter leur profil, les Responsables RH disposent d’assez d’éléments pour identifier rapidement les profils de votre DPO maison, parmi vos salariés…

Ensuite, c’est à vous de jouer !

(1) Étude réalisée par Robert Half sur la base des données d’un institut de sondage indépendant, qui a interrogé 302 directeurs généraux d’entreprise et 200 DSI dans l’Hexagone en 2017.

Mathieu Martin

Directeur du Développement de 365Talents

You May Also Like

Le CV ne contient que 20% du talent d’un collaborateur

Corinne SAMAMA : La Mobilité est une promesse mutuelle entre l’entreprise et le collaborateur

Innover dans le management de ses talents

Un DRH à la Une : Noël Hérisson,  Directeur RH et Communication du Crédit Agricole Centre-Est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *