Le blog 365Talents -

✍️Trouver des nouveaux locaux, pas une mince affaire !

A mes débuts chez 365Talents, l’une de mes premières missions a été de trouver des nouveaux locaux pour le siège de la société, à Lyon. (Pour Paris, la croissance étant également au RDV, c’est aussi prévu à très court terme – Si vous avez une piste pour 200/300 m2 dans le centre, dispo en automne vous pouvez écrire à emmanuelle.masingarbe (@) 365talents.com).

Jusqu’alors, nous étions hébergés dans l’incubateur de la Caisse d’Épargne Rhone-Alpes, le B612. Nous nous plaisions bien dans ces locaux remplis de gens formidables et où la bonne humeur était de rigueur ! Mais notre croissance rapide (+11 salariés en un an dans nos locaux lyonnais) nous a obligé à chercher des locaux. Plus spacieux et donc plus adaptés à notre stratégie de développement. 

Partir en quête

Me voilà donc lancée dans la recherche d’un espace permettant d’accueillir tous nos collaborateurs. Et je ne m’attendais pas à ce que ce soit si difficile… Surface, prix au m2, localisation, coût d’aménagement, honoraires, … autant de paramètres/critères qu’il faut regarder pour être sûr de faire le bon choix, à un coût raisonnable.

Après la visite d’une vingtaine de biens, sans succès, nous avons décidé de faire appel à une « chasseuse de locaux », pour nous aider dans cette recherche. (vous pouvez contacter Virginie (@) elipso-immobilier.fr de ma part).

Savoir identifier les bons critères de recherche

Il a fallu d’abord se mettre d’accord sur la surface recherchée. 300 m2, cela nous paraissait immense après avoir partagé un bureau de 15 m2 à 11 pendant presqu’un an… Mais il faut arriver à se projeter dans les 3 ans qui viennent en termes de nombre de collaborateurs, car les baux commerciaux sont des baux 3-6-9 ans, ce qui implique que l’on s’engage au moins pour 3 ans à la signature du bail. 

Pour combler le vide en attendant d’être assez nombreux et occuper tout l’espace, nous avons décidé de partir avec des colocataires. Cela nous permet également une transition en douceur : ne pas passer d’un incubateur fourmillant de gens à des bureaux vides et silencieux. 

La surface décidée, il a ensuite fallu savoir sur quel type de biens et dans quel secteur nous souhaitions être. Et c’est là que ça se complique car la majorité des biens proposés à la location sont des plateaux nus à aménager. Sans charme. Et deux difficultés apparaissent :

  • Se projeter dans un grand espace vide, très impersonnel
  • Le coût de l’aménagement qui est relativement élevé (câblage, cloisonnement, électricité, moquettes, ameublement, …). Pour 300 m2, ces coûts atteignent rapidement 150 000€, ce qui n’est pas négligeable pour une start-up !

Le choix du quartier

De plus, la plupart de ces locaux sont dans des quartiers de bureaux, peu vivants (par exemple à Villette, vers Part-Dieu). Nous qui étions habitués à notre petite vie de quartier, placés entre la Place Guichard et les Halles Bocuse. Nous n’étions pas prêts à déménager dans un grand immeuble de bureaux, situé dans un quartier impersonnel où tout est fermé le weekend.

Cela nous tenait à cœur de trouver un lieu où les salariés se sentiraient bien et auraient envie de venir !

Après de multiples visites, nous avons choisi des locaux situés dans un immeuble Haussmannien à deux pas des quais du Rhône. Proches des transports en commun et de la gare de la Part-Dieu, mais surtout « clés en mains ». Nous sommes tombés sur des propriétaires sympathiques, qui quittaient les lieux en nous permettant de reprendre le mobilier. (Leur métier, c’est le conseil en innovation – n’hésitez pas à contacter David et Raphael de Finovatis pour financer votre croissance 📈)

Notre choix fait, la dernière étape, et non pas la moindre, commençait… la négociation du bail ! Et nous avons été heureux d’être accompagnés par une professionnelle qui connaissait les ficelles et les habitudes dans ce type de négociation, notamment sur la répartition des charges entre bailleur et preneur (ravalement de façade, frais de rédaction du bail, …). Et après quelques heures de lecture du bail le jour de la signature, nous avons enfin signé ! Notre belle aventure continue donc au (3)65 Cours de la Liberté. Ce n’est pas sans émotion que nous quittons le B612 qui nous a accompagné et vu grandir…

You May Also Like

Le blog 365Talents -

✍️ Gagner 150 ans en 1h grâce à l’IA !