Ce constat ne s’adresse pas seulement aux recruteurs et aux RH, invités à ne pas se contenter du CV et prendre en compte soft skills et capacité à travailler ensemble… mais également, et surtout, aux collaborateurs, qui doivent encore innover dans la valorisation de toutes les facettes de leur talent.

Associer compétences, acquises, qualités d’adaptation et d’apprentissage, constitue une démarche à 360° que peu de salariés maîtrisent. La raison ? Il y a encore trop peu de prise de recul de la part du collaborateur sur ce qui fait aujourd’hui sens pour un recruteur et une certaine myopie de ce dernier sur ce qui construit le Talent. 

Mais ce n’est pas la seule explication. En effet, pour pouvoir prouver ou illustrer ces nouvelles « soft skills », le collaborateur doit pouvoir et savoir collecter sur tous les fronts, les différentes qualités déployées et les facteurs clés de leur succès, en fonction de ses différentes expériences sur le terrain et en temps réel.

La plateforme 365Talents s’interface avec les outils du quotidien (réseaux sociaux d’entreprise et autres composantes de la digital workplace) mis en place par les Directions RH ou Communication. Ces connexions permettent aux collaborateurs de valoriser ainsi de précieuses données sur eux-mêmes et la bonne marche de leurs projets.

Dans de grands cabinets de conseil où 365Talents est implanté, la plateforme est connectée à l’outil de pilotage des missions de chaque consultant. Les données récoltées fournissent des éléments tangibles sur lesquels les collaborateurs choisiront (ou pas) de construire au fur et à mesure leur talent en mettant des expériences concrètes pour illustrer leurs compétences techniques et comportementales, ces dernières étant de plus en plus prisées dans les sélections de profils par les entreprises clients. Ensuite, c’est l’art de les composer pour en faire un profil lisible et engageant qui fera la différence !