Loïc Michel, notre CEO a été invité le 12 janvier dernier à l’Université d’hiver d’Entreprises et Personnel pour parler du nouveau rapport à la performance des collaborateurs. Une performance « augmentée » par la nouvelle donne du digital et des attentes, tant des collaborateurs que des entreprises. C’est une question vis-à-vis de laquelle nous nous sentons doublement concernés :

Au niveau du management même de 365Talents, avec nos 12 collaborateurs aujourd’hui. En tant que startup, nous avons un mode d’organisation collaboratif et autonome. Notre équipe est composée de profils très différents, avec une moyenne d’âge de 27 ans et elle est forte croissance. L’existence de valeurs et de principes d’action est fondamentale pour l’engagement et contribue à créer une forte cohérence d’équipe. Pour nous, la seule performance est collective : entre les 3 associés, entre les coéquipiers, au niveau de l’entreprise. Il n’y a pas de mesure de performance individuelle car nous favorisons chez 365Talents la dynamique et les résultats du collaboratif.
Une performance dont nous sommes fiers est la transformation de tous nos stages de fin d’études en CDI ! Mais, il peut néanmoins exister de la part des collaborateurs un besoin de retours réguliers. Aussi, nous privilégions le feed back, à leur demande. C’est un principe que nous tenons à garder : la performance augmentée chez nous est une dynamique, jamais un résultat…

Au niveau de nos clients  (grands comptes, services, banque assurance, distribution, IT…), qui utilisent notre plateforme de gestion des compétences,  la mesure de la performance est un nouvel enjeu, car elle prend plusieurs formes : mobilité, transversalité et engagement des collaborateurs devenus acteurs de leurs parcours. Les DRH ont la volonté et l’ambition de réinventer leurs modèles de développement RH : plus agiles, plus dynamiques et personnalisés, ce qu’ils font grâce à l’IA développée par notre équipe (:-D). Mais il y a encore peu d’initiatives « d’avant-garde » qui sont déployées à l’échelle de toute l’entreprise sur le sujet de la mesure de la performance (fin des entretiens annuels d’évaluation, feedback continu et +360°, etc…). La solution ? Amener le collaborateur à devenir  acteur grâce aux moyens du digital. Il peut ainsi se positionner spontanément sur des opportunités en fonction de l’évaluation dynamique de ses atouts et de sa performance.