La préparation de l’équipe d’Allemagne pour la dernière coupe du monde de football, fut le symbole d’une évolution majeure dans la manière d’aborder une telle compétition.

En effet plusieurs mois avant l’épreuve, la Mannshaft s’est dotée d’un logiciel lui permettant d’analyser les données biométriques et de déplacements des joueurs, ceci dans le but d’optimiser les performances individuelles.

Selon le staff allemand l’impact de l’utilisation du Big Data a été déterminante dans la gestion du groupe pendant cette phase d’entrainement, notamment en permettant d’optimiser le temps de jeu des joueurs et ainsi réduire les risques de blessures.

Bien évidemment l’utilisation du Big Data ne permet pas à elle seule d’expliquer le sacre de l’Allemagne à cette coupe du monde. En revanche ceci dénote de la volonté toujours plus importante des managers sportifs de pouvoir prendre des décisions encore plus rapidement, basées sur des éléments concrets, dans le but d’améliorer les performances individuelles et donc collectives.

Ceci étant dit il nous parait intéressant de faire un parallèle entre les méthodes de management dans le sport et celles au sein des entreprises, car finalement, les enjeux sont les mêmes mais les moyens d’y répondre sont encore bien différents.

il est intéressant de faire un parallèle entre méthodes de management sportif et RH #RT #Talent Click To Tweet

Les enjeux sont les mêmes en cela que ce sont les performances individuelles qui conduiront à la performance globale d’une organisation, le but étant de permettre à chaque individu d’être dans des conditions optimales lui permettant d’exprimer au mieux ses capacités.

Comme nous l’avons vu les outils d’aide à la décision apportent une valeur ajoutée certaine dans le domaine du sport mais les staffs sportifs n’ont pas attendu les nouvelles technologies pour manager leurs équipes en temps réel. Changement de tactique en cours de match, repositionnement de joueurs, atelier d’entrainement personnalisé…en somme s’avoir s’adapter à des contextes différents et exploiter le meilleur des forces en présence.

Imaginez un entraineur mettre en place un schéma de jeu en début de championnat, donner un poste à chaque joueur et les responsabilités qui y sont associées et faire un bilan une ou deux fois par an avec eux pour en analyser les résultats.

Imaginez l'entraineur mettre en place un schéma de jeu 1 fois en début de championnat #RT #Talent Click To Tweet

Cela vous paraitrait un non-sens compte tenu de la réactivité et de l’adaptabilité dont doivent faire preuve les entraineurs, pour s’adapter à leurs concurrents, pour développer les compétences individuelles de leurs joueurs, pour prévenir la fatigue et les risques de blessures etc.

Pourtant dans le monde de l’entreprise ceci est la norme et peu de gens y trouvent à redire ; ou plutôt ceci est la norme, personne ne s’y retrouve vraiment, mais les pratiques n’évoluent guère alors que le rythme du marché est lui de plus en plus exigeant.

Il est donc temps de s’inspirer des pratiques du management du sport pour permettre à chaque salarié de se développer au quotidien en ayant des feedbacks réguliers de la part de ses co-équipiers, de son manager, lui permettre d’identifier ses point forts, les valoriser, mais également l’aider à travailler sur ses axes de progression.

Profiter également de ce qu’offre le Big data RH en matière de sourcing candidat, de prévention des risques, de développement des talents ; c’est-à-dire la faculté à agréger un nombre important de données présentes dans diverses applications de l’entreprise, les analyser et ainsi mettre à disposition des RH/manager de véritables outils de pilotage en temps-réel.

Tout comme un entraineur, le manager doit constituer des équipes projets les plus pertinentes possibles, savoir les faire évoluer en fonction du contexte, savoir identifier les risques, savoir développer ses équipes et tout ceci de manière quotidienne.

Tout comme un entraineur, le manager doit faire évoluer ses équipes chaque jour #RT #Talent Click To Tweet

Le digital, comme nous l’avons vu lors de nos précédents articles permet d’offrir à tous les acteurs de l’entreprise, des solutions outillant ces nouvelles formes de management du patrimoine humain, des solutions tirant le meilleur parti de l’intelligence collective et du Big data.

Les entraineurs comme les joueurs, les RH comme les collaborateurs sont tous friands d’informations leur permettant de se piloter au quotidien; c’est quelque part la notion de « quantified self », ou comment permettre à chacun de prendre le pouls régulièrement sur ses capacités sportives ou « RH » et de pouvoir en tirer des enseignements dans le but d’améliorer ses performances et in fine la performance de l’organisation.

Chez 365Talents nous travaillons dans ce sens, proposer une solution qui pourrait se rapprocher  du célèbre jeu « football manager »  mais à destination des RH ( « employee manager » ), un outil permettant de piloter quotidiennement le développement des talents des collaborateurs pour ainsi soulever les plus beaux trophées.