Comme tout environnement social, l’entreprise est avant tout un lieu d’échange et de rencontre. Aussi, comme tout environnement social, l’entreprise ne manque pas de codes ni ses collaborateurs, d’étiquettes. Certaines sont tellement évidentes et tellement répandues qu’on peut alors parler sans exagérer de stéréotypes.

Vous avez certainement en tête, dans votre open-space, dans votre équipe, au sein de votre direction, l’exemple d’un/une commère, qui connait tout sur tout et chacun, d’un/une premier(e) de la classe, qui fait tout mieux que tout le monde ou encore d’un ou une râleuse, à qui rien ne plait et que rien n’enchante.

Ici, aucun problème d’identification de ces collaborateurs : leur « labélisation » fait en général l’unanimité. En revanche, la détection de ce qu’ils ou elles peuvent apporter à l’entreprise au delà de cette étiquette est moins évidente. Pourtant, ils disposent de nombreux talents cachés et des parcours professionnels semblent leur être prédestinés ; À condition de les connaître…

Le ou la comère
Le ou la Commère

Bavard(e), ne sachant pas tenir sa langue, aime entendre et se faire entendre. Ce collaborateur au centre de plusieurs cercles d’information, y compris personnels, est un point névralgique des circuits de communication. Il est capable de détecter avant tout le monde les signaux faibles de l’évolution d’une situation personnelle (joies et peines) ou professionnelle (nomination, réorganisation, déménagement…). Autant de talents naturels qui pourraient légitimement positionner ce ou cette commère sur des fonctions d’animation, de coordination et si l’on considère les nouveaux métiers du numérique, vers le métier de community manager, sorte de commère 2.0 !

Le Loup Solitaire
Le ou la Solitaire

Loup ou louve pour certains, ours(e) pour d’autres, le ou la solitaire est étiqueté comme tel car il ou elle ne participe pas aux principales activités sociales de l’entreprise. Abonné(e) absent(e) de la salle café, il ou elle préfère déjeuner seul(e) et idéalement en dehors de l’entreprise. Ce collaborateur discret ne sera pas plus vu(e) au séminaire annuel même si les activités de team-building proposées cette année font presque l’unanimité ! Si même les échanges avec son équipe et son manager sont réduits au strict minimum, il oblige ce dernier à imaginer de nouveaux modes de communication et d’interaction et donc à innover en termes de management (formats et fréquences de réunions, reporting, outils de suivi).

Bien plus, il est probable que ce collaborateur sorte de l’ombre une fois sorti du cadre de l’entreprise et se révèle alors en dehors du cadre strictement professionnel (par une activité associative, une passion dévorante sur un sujet pointu, un engament politique…). Cette capacité à penser « out of the corporate box », à condition qu’elle soit détectée, légitime le positionnement de ce solitaire sur des fonctions d’expertise, de recherche et développement, mais plus indirectement d’innovation !

Le râleur ou la grincheuse
Le Râleur ou la Grincheuse

Rien ne lui convient, rien ne lui plaît, ce collaborateur est détracteur en tout et en tout temps. Détracteur en tout, ne veut cependant pas dire moteur en rien : il ou elle porte en général très bien ses propres projets. Le Râleur ou la Grincheuse, force mécaniquement la remise en question et la considération de nouveaux angles de vue. Cette capacité à se positionner systématiquement à contre-courant, si elle est canalisée et pas dénuée d’empathie, peut permettre au Râleur ou à la Grincheuse d’exceller dans les fonctions de la Relation Client ; Il y est important en effet de se « mettre à la place de… » et d’envisager les parcours clients sous tous les angles, dans tous les états d’esprit. On peut aussi encore plus directement envisager les fonctions de la Qualité / l’Assurance Qualité comme des pistes particulièrement adaptées…

Nous l’avons dit les stéréotypes en entreprise sont nombreux, et vous ne devez pas manquer d’exemples ou de contre exemples. N’hésitez pas à les partager, en commentaires (sous la forme stéréotype/talents cachés/fonction possible par exemple). Je me ferai une joie d’y répondre et de compléter ce post.

Vous l’aurez compris en tout cas, l’idée de ce dernier est avant tout de mettre en évidence la difficulté à détecter, au delà de ce qui paraît évident, les talents et potentiels des collaborateurs dans l’entreprise. Il montre surtout les opportunités immenses que cette détection peut représenter pour le développement de chaque collaborateur, son équipe et son entreprise.


365T-bleu-fond-transparentLa solution cloud de développement des talents temps-réel, enfin connectée à l’activité quotidienne de votre entreprise. Nous avons imaginé une plateforme capable de détecter les comportements à valeur dans votre entreprise grâce aux collaborateurs, à leurs interactions et aux données qu’ils produisent au quotidien>> pour plus d’information et demander votre démo gratuite et personnalisée , rendez-vous sur www.365talents.com